Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Réparations locatives

QUELLES SONT LES DIFFERENTES REPARATIONS LOCATIVES ?

Les réparations importantes sont la plupart du temps à la charge du propriétaire. Certaines menues réparations sont, elles, à la charge du locataire selon le décret n° 87-712 du 26 août 1987 ; on les appelle « réparations locatives ».

Nous pouvons citer le graissage des gonds, paumelles et charnières des portes et fenêtres, le remplacement des vitres détériorées ainsi que le remplacement des clés égarées ou détériorées, ou encore le nettoyage des grilles de ventilation.

Quant aux parties intérieures, le maintien en état de propreté des plafonds, murs intérieurs et cloisons, les menus raccords de peinture, le rebouchage des trous et l’entretien courant de la vitrification et des revêtements de sol sont du ressort du locataire.

A propos de la plomberie, les douches et éviers bouchés, le remplacement des joints de robinetterie et flotteurs de chasse d’eau ainsi que le détartrage des WC et des appareils sanitaires doivent faire l’objet d’un entretien régulier aux frais du locataire.

En ce qui concerne les équipements d’installations électriques, le locataire se doit de remplacer les interrupteurs, les prises de courant, les ampoules, les coupe-circuits, ou encore les fusibles qui auraient pu être détériorés pendant sa location.

Dans le cas d’appartements ayant un chauffage individuel au gaz, le locataire se doit de souscrire un contrat d’entretien et faire le ramonage de la cheminée une fois par an.

Enfin, les réparations en vue de maintenir en bon état les équipements mentionnés au contrat de location tels que les réfrigérateurs, les machines à laver le linge et la vaisselle, sont également à ses frais.

Pour plus de renseignements sur les réparations locatives, toute l’équipe de Sector Immobilier reste à votre disposition.